Cheminée électrique décorative : plus vraie que nature !

Cheminée électrique décorative : plus vraie que nature !

Les nouvelles technologies ont permis d’aboutir à des cheminées électriques décoratives à l’illusion presque parfaite ! Bluffant et accessible à un maximum de foyers, y compris les locataires et les étudiants. Le point avec Eric Chamoux, Directeur Marketing d’Efydis, l’entreprise qui a créé la marque Chemin’Arte, que nous avons interviewé pour le blog.

Bonjour Eric, comment se porte Chemin’Arte aujourd’hui ? Ca marche ?

E.C : Oui, ça marche même plutôt bien, avec une gamme 2016 que nous avons étendue pour apporter encore plus de réalisme et de choix. Nous proposons cette année un foyer électrique qui imite les bûches incandescentes à la perfection, un poêle à bois et des cheminées à manteau qu’on croirait tout droit sorties d’un décor Art Déco (Cheminée Manhattan).

Comment parvenez-vous à ce réalisme ?

E.C : C’est un vrai processus et un vrai travail d’équipe, ça ne se limite pas à la technologie. Nous sommes en veille permanente sur cette dernière, mais aussi sur les tendances décoration et lifestyle. Avec la prise de conscience sur les enjeux du développement durable, la nature occupe une place de plus en plus importante aux yeux des gens. Le feu, le bois, sont recherchés, pour leur côté chaleureux, et oserais-je dire, réconfortant, convivial. Ces éléments amènent l’idée du rassemblement, en famille, entre amis, autour de la cheminée. Je pense que la période de crise que nous traversons a son importance. Cela nous pousse à innover pour être le plus fidèles possible au réalisme recherché.

Chemin’Arte fait partie des marques reconnues pour la qualité de la flamme produite. C’est très important. Notre technologie LED by Chemin’Arte contribue à ce réalisme au niveau de la flamme. Tout cela est complété par un design fidèle à celui des cheminées classiques.

Nos cheminées à manteau me surprennent toujours, malgré mon travail au sein de l’entreprise (rires)

Quelles sont les tendances majeures que vous percevez ?

E.C : Cette année la surprise est venue des températures et de leur impact sur les envies de cheminées. Nous avons eu en Europe du Sud un hiver particulièrement doux, avec seulement quelques pointes de neige et de froid. Contre toute prévision, la demande de nos clients a augmenté. Je pense que la cheminée electrique décorative a trouvé son public, et qu’elle remplace de plus en plus souvent d’autres types de chauffages d’appoint, jugés moins sécures, comme les poêles et les cheminées au bio-éthanol. Elles sont aussi devenues très performantes et remplacent un convecteur.

Du coup, le réalisme est une vraie exigence, ainsi que le design. La cheminée électrique concentre tous les regards dans une pièce : le design doit être à la hauteur ! Ainsi nous avons imaginé des cheminées pour toutes les envies, depuis la chambre d’ado ou d’étudiant avec notre modèle boule, jusqu’à la Courchevel, modèle XXL très épuré et agrémenté de LED, en passant par l’effet métal de Pure Inox, qui se décline en plusieurs tailles.

Mais mon coup de cœur personnel va au foyer bûches, car cette innovation va permettre à des locataires ou des propriétaires de profiter de leur cheminée ancienne qui ne fonctionnait plus. Voilà qui met de la vie dans toute maison.

Quelques tuyaux déco autour de la cheminée pour nos lecteurs ?

E.C : Le style scandinave commence à s’effacer au profit d’un esprit rétro plus affirmé, plus début du XXème siècle, qui laisse place aux motifs graphiques et inspirés du voyage. Les matières naturelles et brutes seront très présentes, comme les tapis en peau de mouton, les revêtements muraux esprit bois, le lin pour les canapés …

La tendance graphique se confirme. Ce sont des courants qui se complètent bien, et c’est tant mieux parce que le mix and match sera à l’honneur : on peut ainsi opter pour une cheminée au design très épuré et mettre un tapis en laine à motifs devant, ou la poser près d’un canapé plein de coussins aux motifs graphiques. Côté couleurs, place aux grands aplats de couleurs toniques ou au contraire, un peu sourdes. Un modèle comme RedLine en XXL peut jouer le point de mire avec beaucoup de théâtralité.

Partager cet article sur

Chemin'Arte